ORBEA ENDURO TEAM : NOUS VOUS RACONTONS NOTRE RETOUR AUX EWS !

26 March 2018

  • VTT
  • Ride Fight Win

Publié par Orbea

La première des huit séries des Enduro World Series a soumis nos coureurs de l'Orbea Enduro Team à rude épreuve : 34 km de spéciales et 5 300 m de dénivelé négatif, plus 38 km de liaisons avec 2 900 m d'ascension. Finalement, c'est Becky Cook qui a été la mieux classée en obtenant une 10eºplace au classement général au terme de la compétition.

Le premier jour de course, la cycliste britannique a achevé les trois premières spéciales à la dixième place, la même qu'elle allait occuper à la fin du weekend des Enduro World Series, avec un temps total légèrement supérieur à 6 minutes par rapport à la première au classement. Bravo !




 

Le champion actuel d'enduro d'Espagne, Gabriel Torralba, a fini la première journée à la 66e place. Pendant la deuxième, sa progression a été remarquable, puisqu'il a réalisé un temps total de de 1 h 02’ 59” et remonté à la 56e place. Il était ainsi le premier Espagnol de toute la compétition à la fin de la première série des EWS.

 




 

La très jeune promesse Javier San Román a eu beaucoup moins de chance, car une chute collective et une panne le premier jour de course ont brisé son élan lors du retour de l'Orbea Enduro Team à l'élite de la spécialité. Javier a néanmoins pu s'imprégner d'une ambiance d'enduro exceptionnelle et tirer les leçons de la compétition au plus haut niveau, tant sur les pistes qu'à l'extérieur.

 




Après ces débuts, nos coureurs se reposent pendant quelques jours pour reprendre des forces avant d'affronter la prochaine série des EWS, laquelle aura lieu ce weekend en Colombie du 31 mars au 1er avril. Ce sera concrètement à Alcaldia de Manizales que nos coureurs pénétreront d'abord dans une première partie boisée et finiront la compétition par un circuit urbain dans la localité de Manizales.

Prêt pour encore plus d'enduro ?

Preview

Lo Barnechea (Santiago du Chili) accueille la première épreuve des Enduro World Series : une zone montagneuse jonchée de rochers, de poussière et de pentes à couper le souffle dans laquelle l’Orbea Enduro Team renoue en beauté à la compétition.

Nous connaissons déjà la première date à marquer au feutre rouge sur le calendrier de l’Orbea Enduro Team : la première épreuve des Enduro World Series, qui se tiendra ce weekend à Lo Barnechea, au nord-est de Santiago.

Voici venu le moment que nous attendions tous avec impatience, depuis que nous avons lancé ce projet avec la présentation de l’équipe à Mallabia en décembre dernier. L’objectif de ce rendez-vous inaugural des EWS sera de se hisser en tête du classement, ce qui ne sera pas tâche facile, car nous devrons affronter les meilleurs coureurs du monde et, surtout, l'un des terrains les plus exigeants du circuit : une cordillère hostile, rocheuse, lunaire, poussiéreuse, avec des dénivelés terribles. Nous parlons des Andes !

Le Chili accueillera pour la troisième fois une épreuve de la principale compétition internationale d’Enduro, une modalité de plus en plus prisée dans ce pays, comme nous l’a confirmé notre distributeur Orbea au Chili, Cristian Lathrop, de Rock & Road Cycling.

Cet événement y est accueilli avec la fierté d’être l’une des capitales mondiales de cette discipline. Ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on voit l’orographie magique du pays, avec les Andes qui s'étendent sur 4 200 km et permettent littéralement d'avoir des « montagnes dans tout le pays », ainsi que les nombreuses installations consacrées à l’Enduro. D’autres événements internationaux très prestigieux, comme les Andes-Pacifique ou l'Enduro de la CTM, sont d’autres exemples de la passion chilienne pour cette discipline.

En outre, les EWS se tiendront pour la première fois dans la capitale, Santiago, où un public nombreux est attendu, environ 10 000 spectateurs, un chiffre remarquable pour un événement d’Enduro.

La rage de gagner

L’Orbea Enduro Team est de retour dans les Enduro World Series avec 4 bikers de stature internationale très motivés, malgré l’absence lors de cette épreuve de Thomas Lapeyrie. Ses coéquipiers Becky Cook, Gabriel Torralba et Javier San Román se battront pour couvrir son absence et lui dédier un bon résultat. Car il faut dire que depuis le stage réalisé en janvier dernier au Boulou , les quatre membres de l’Orbea Enduro Team et le staff technique sont devenus inséparables.




Cette bonne entente est renforcée par les derniers résultats obtenus par nos coureurs : Gabriel a remporté la victoire dans la catégorie Scratch et moins de 23 ans lors du Championnat d’Enduro d’Aragón, tandis que Javier a décroché la deuxième place. Gabriel s’est également imposé dans la catégorie des moins de 23 dans dans la première épreuve de l’Open d’Espagne d’Enduro (troisième dans la catégorie scratch).

Pour affronter cette première épreuve des EWS, l’équipe peut compter sur notre bête de l’Enduro, Rallon R5, une machine qui séduit les médias du monde entier : sur ce vélo, les intrépides coureurs de l’Orbea Enduro Team devront affronter un total de 6 épreuves avec 34 km de tronçons spéciaux et 5 300 m de dénivelé négatif, ainsi que 38 km de bretelles avec 2 900 m d’ascension.

Sur ces parcours abrupts, ils pourront tirer parti du travail de préparation réalisé sur les suspensions -fourche Fox 36 Float Factory de 160 mm plus amortisseur Fox DHX2 Factory- avec les techniciens de Fox au mois de janvier dernier lors du stage préparatoire. En outre, pour franchir les innombrables rochers qui les attendent à Lo Barnechea, les coureurs de l’Orbea Enduro Team compteront sur la technologie « Protective Rim Strip » développée par  ENVE, qui élimine les risques de « pincements » sur les roues. Nos coureurs n’auront plus qu’à se soucier de battre tous les records lors de l’épreuve. Ce qui ne sera pas tâche facile d’après les locaux : « Attention, la cordillère ne pardonne rien ».




POC contribuera également à la sécurité et au rendement optimal de nos coureurs grâce aux vêtements et aux protections d'excellente qualité fournis, sans oublier Rotor, Maxxis, Galfer, CrankBrothersSelle Italia et Clif Bar.

Pour suivre toutes les nouveautés de la première compétition d’Enduro, suivez les réseaux sociaux d’Orbea Enduro Team (Facebook / Instagram) et soyez attentif aux publications sur le site orbea.com . Les Enduro World Series sont déjà là !

La première des huit séries des Enduro World Series a soumis nos coureurs de l'Orbea Enduro Team à rude épreuve : 34 km de spéciales et 5 300 m de dénivelé négatif, plus 38 km de liaisons avec 2 900 m d'ascension. Finalement, c'est Becky Cook qui a été la mieux classée en obtenant une 10eºplace au classement général au terme de la compétition.

Le premier jour de course, la cycliste britannique a achevé les trois premières spéciales à la dixième place, la même qu'elle allait occuper à la fin du weekend des Enduro World Series, avec un temps total légèrement supérieur à 6 minutes par rapport à la première au classement. Bravo !

d'autres posts